La pharmacie obtient son fonds d’investissement

Hasard du calendrier : c’est au moment où la CAVP (Caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens) annonçait la création d’un fonds d’investissement de 20 millions d’euros que le haut-commissaire au gouvernement à la réforme des retraites indiquait qu’il prendrait en compte la spécificité de certains régimes spéciaux, selon des critères objectifs, avant de décider leur intégration dans le grand système universel.

C’est en effet faire preuve de créativité que de créer ce fonds, réclamé par beaucoup de pharmaciens, destiné à compléter un apport personnel et un emprunt classique d’un établissement bancaire, alors que se profile une disparition programmée de la CAVP.

Les pouvoirs publics auront donc peut-être scrupule à faire disparaître une Caisse qui sait agir pour la bonne cause non plus de ses retraités mais des primo-accédants.

Ceci dit, si la durée de vie de ce fonds CAVP était limitée, un autre fonds prendrait le relais puisque le syndicat UNPF a annoncé en décembre 2018 que son syndicat travaillait à « la mise en place du premier fonds éthique pour la pharmacie » en 2019 (Moniteur des pharmaciens n°3352) ; à suivre …

Cet article, publié dans Actualités, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s