CESSION D’HOTEL ET ACTE AUTHENTIQUE

 

CESSION D’HOTEL ET ACTE AUTHENTIQUE

La question revient régulièrement : faut-il, pour respecter les dispositions de l’article 504 du code général des impôts, recourir à l’acte notarié pour céder un fonds de commerce de débit de boissons ou d’hôtel, ou simplement une licence IV ?

Rappelons que cet article archaïque interdit aux propriétaires de laisser entrer chez eux des « boissons appartenant aux débitants » sans qu’il y ait « bail authentique ».

Mais d’une part il n’y a pas de sanction de nullité ni même de résiliation au cas où ce bail ne serait pas reçu par un notaire : arrêt Cour de Cassation 13 mars 1974 ; et d’autre part (et par voie de conséquence) l’acte de cession du fonds d’hôtellerie peut parfaitement être rédigé sous seing privé.

HOTEL- CESSION – ACTE NOTARIE – ACTE SOUS SEING PRIVE

 

 

 

 

 

Cet article, publié dans Fiches pratiques, Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s