Le surbooking et les obligations de l’hôtelier

La surréservation (« surbooking ») n’est pas toujours répréhensible: ainsi en a décidé le tribunal de commerce de Paris le 15 décembre 2010 en réponse à la demande d’un client (au surplus avocat de profession) à l’égard d’un hôtel de chaîne à qui il reprochait de ne pas avoir conservé sa réservation et de l’avoir « délogé » dans un autre établissement de qualité équivalente, mais moins proche d’une gare où ledit client devait embarquer le lendemain.

Le tribunal a considéré que si l’hôtel a une obligation principale de mettre à disposition du client une chambre conforme à sa demande, le fait que cet hôtel soit à proximité d’une gare est une obligation accessoire qui ne peut entrer dans le champ contractuel que si le client en a fait état (« expressément stipulée dans la réservation »).

A défaut de quoi l’hôtel (assisté par le cabinet LFA AVOCATS) n’a commis aucune faute et le client a été débouté.

Thierry FOYARD dirigeant associé LFA AVOCATS

HOTEL -RESERVATION – surbooking

 

Cet article, publié dans Actualités, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s